Rasage et Lavement Pour Ma Copine Eve

Je m’appelle Cécile, j’ai 27 ans

Je m’appelle Cécile, j’ai 27 ans, je suis blonde et fille de médecin. Adolescente, j'étais très salope malgré mes airs de Sainte Nitouche.

Un jour, J'ai profité de l'absence de mes parents pour jouer au docteur avec Eve, ma copine. Nous avons tiré au sort. C'est elle qui a perdu. J'ai enfilé une blouse pendant qu'elle se déshabillait. Eve était trapue, avec des touffes brunes sous les aisselles, des mamelons poilus et une grosse chatte velue. J'ai décidé de la raser intégralement. Docilement, elle s'est installée sur la table médicale de mon père et j'ai ligoté ses chevilles aux étriers.

D'abord je me suis attaquée aux poils de ses bourgeons qui, du coup, ont grossi. J'ai tété ces belles fraises charnues, puis j'ai rasé la ligne de poils qui reliait son nombril à la fourrure épaisse de son pubis. Alors Eve a écarté les cuisses et j'ai aperçu ses grandes lèvres luisantes de sécrétions. J'ai rasé sa chatte intégralement. J’ai écarté son beau cul ferme pour raser aussi les poils de son mignon petit trou plissé. A ce stade de notre jeu, Eve ruisselait de mouille. J'ai léché sa chair rougie par le feu du rasoir. Elle a gémi en collant sa fente toute lisse sur mes lèvres. J'ai lapé ses chairs sirupeuses qui sentaient la femme. J'adorais ma petite copine et son minou tout luisant!

J'ai fait une pause, le temps d'ôter ma blouse, mon slip, et de me caresser. Ma fente douce et duveteuse a donné du bon jus de femme. J'ai fait lécher mes doigts à cette gentille pe-tite salope d'Eve. Elle les a goulûment sucés comme des sucres d'orge puis m'a suppliée de lui lécher l'abricot. Alors je me suis couchée sur elle, en soixante-neuf, et j'ai pressé ma craquette engluée de sécrétions sur ses lèvres. Elle s'est mise à pomper mon jus et mes chairs brûlantes pendant que je léchais son clito, son vagin et son trou du cul dilaté de plaisir. Nous nous sommes gouinées un bon moment, et puis je me suis levée afin de reprendre mon rôle de docteur, cette fois entièrement nue.

J'avais préparé un spéculum, des pinces chromées et une énorme poire à lavement dont la canule s'enflait au milieu comme un gros oignon. Eve a soupiré quand j'ai tenaillé ses pointes de seins avec ma pince. Je m'amusais à les écraser vicieusement, puis à caresser du bout de l'instrument ses mamelons granuleux. Ensuite j'ai pincé ses petites lèvres, je les ai écartées, et j'ai jeté un coup d'oeil dans son vagin. Cette salope n'était plus vierge! Jalouse, j'ai demandé:

- Raconte-moi tout, cochonne! Tu t'es fait baiser par devant et aussi par derrière? Tu l'as bien sentie sa grosse queue?

Eve m'a tout raconté en rougissant: le garçon l'avait obligée à le sucer avant de la baiser. Ensuite, elle avait dû nettoyer sa pine gluante jusqu'à ce qu'elle reluise! Moi, ça m'excitait d'entendre ma copine dire des cochonneries. J'ai pris le spéculum et je l'ai enfoncé dans son vagin au pubis rasé. Après j 'ai examiné sa vulve toute rose qui avait plein de replis humides: c'était très beau! Je lui décrivais ses organes intimes! Elle a crié:

- Fais-moi jouir, Cécile, je n'en peux plus! Branle-moi le con, par pitié!

En riant, j'ai fait aller et venir l'instrument dans son manchon, puis je l'ai retiré et j'ai posé une noisette de vaseline dans les replis de son anus. Une poussée, et hop! Le spéculum lui entrait dans le boyau. Eve s'est mise à jouir pendant que je lui travaillais le minou des doigts. Après j'ai approché ma chatte de sa bouche et elle m'a sucé le clito. J'ai joui au moins deux fois tellement elle me gouinait bien.

Pour la récompenser, j'ai rempli la poire à lavement d'eau tiède et je lui ai infligé trois remplissages intestinaux d'affilée. Puis je l'ai déliée pour qu'elle aille se vider sur une cuvette. Pendant que ses entrailles rendaient tout, je lui massais la vulve en branlant son clitoris allongé. Elle gémissait et me disait d'arrêter. Mais j'ai insisté, jusqu'à ce que ma salope pisse d'excitation entre mes doigts! Alors, tout en titillant son méat urinaire, j'ai joui sans même me toucher et nous sommes allées prendre une bonne douche en amoureuses...
 

 

Auteur: Sélectionné par Aranam