Corinne 1

1ere partie

Le récit qui suit est tiré d'une histoire réelle...Volontairement il démarre lentement mais ce qu'a connu cette jeune fille a bouleversé sa vie et l'a profondément changé. Cela mérite un récit détaillé.

Corinne venait d'avoir 18 ans, elle était si heureuse d'avoir trouvé un travail, son premier travail, et dans une entreprise intéressante qui plus est. Elle qui avait un CAP de dactylo, elle ne pouvait espérer beaucoup en cette période de crise économique. Elle était prête à faire n'importe quoi pour s'assurer une place stable dans cette société.
Elle était adorable, brune très typée, sa peau bronzait facilement , et comme on était en septembre elle était toute dorée, ses grands yeux noirs faisaient chavirer plus d'un homme, et pourtant, malgré ses seins magnifiques et sa cambrure naturelle si excitante, elle n'avait pas connu beaucoup de garçons; Une seule expérience avec un garçon de son âge, plutôt décevante; sa timidité et sa grande pudeur venues d'une éducation stricte et conservatrice la rendaient difficile à aborder.
Nathalie, sa chef de service était une blonde naturelle d'une quarantaine d'années , très élégante, autoritaire, de ces femmes qui n'ont pas l'habitude q'on leur refuse quoi que ce soit. Corinne savait qu'à l'issue de sa période d"essai, c'est elle qui déciderait, et elle faisait tout pour être irréprochable. Nathalie avait à priori pris en sympathie Corinne, c'était bon signe, elle lui avait déjà fait changer son style, sa tenue, en lui enjoignant de ne plus venir en pantalon et pull mais en jupe et chemisier, elle lui avait expliqué que son rôle était d'accueillir la clientèle et que son sourire, sa séduction étaient le point de départ d'une bonne relation commerciale.
Doucement, Corinne évoluait elle souriait plus, se mettait en valeur, marchait d'une façon plus souple, plus sensuelle même, Nathalie la regardait parfois avec une certaine affection, parfois avec sévérité, et Corinne alors était incapable de soutenir son regard quand ce dernier était courroucé, elle baissait les yeux et se sentait une petite fille devant elle. Cette femme la fascinait, grande blonde, les yeux d'un bleu si pur une poitrine femme et pointue qui était toujours mise en valeur par des tenues aussi variées qu'élégantes. Ses jambes étaient longues et fines Personne n'aurait osé lui manquer d respect et pourtant, tous les hommes du service en rêvaient.
Un vendredi soir, en été, par une journée de canicule, Nathalie la fit venir dans son bureau, Corinne y alla terrorisée, et, à sa grande surprise, sa supérieure lui dit "Je voudrais vous inviter dans notre maison de campagne pour le week end, vous ferez connaissance de Bernard, mon mari, et pourrez vous détendre. je pars dans 1/2 heure, je vous emmène, nous rentrerons lundi matin. J'espère que vous n'avez pas d'obligation ce week end, nous pourrons ainsi faire plus ample connaissance.
Si vous voulez téléphoner pour prévenir, je vous en prie" Mais Madame, je n'ai aucune affaire, et je suis très gênée... Nathalie interrompit sèchement. Ne vous inquiétez pas Corinne? je m'occupe de tout, il fait chaud, nous passerons notre temps devant la piscine et je vous prêterai des affaires s'il le faut. Elle reprit son sourire charmant; elle savait alterner la dureté et la séduction et il était impossible de lui résister, Corinne était sous le charme, elle ne dit plus un mot et suivit sa patronne.

A suivre...

Auteur:Bernard

logo