Confession

Sylvie

Bonjour et merci Maître.
Pour cette nuit j'ai adorée être à votre merci et j'en ai joui formidablement, j'etais épuisée et je me suis couchée après m'être déconnectée et avoir pris une douche. Ce matin j'ai repensée à notre nuit car j'ai du ranger tous les accessoires que nous avions utilisés et que j'avais laissée là. J'ai regardée dans une glace ce matin, mes fesses sont encore rouges et il y a plein de petite trace de piqûres. J'espère recommencer bientôt et que vous aurez de nouvelles idée pour me tourmenter. J'ai promis de vous raconter ma sortie nue sous mon manteau et mes autopunitions. Le mois dernier mon mari étant encore en déplacement pour son travail pendant une semaine je me suis excitée à la pensée de sortir nue sous mon manteau, l'idée m'a trottée dans la tête une bonne partie de la matinée et a plusieurs reprise je me suis préparée ne mettant qu'un portes jarretelles, des bas et mon manteau mais je n'ai pas osée sortir. Vers 11h je me suis enfin décidée et j'ai claquée la porte derrière moi. Je suis descendue et je suis montée dans ma voiture, j'ai une fiat cinquecento, je suis allée faire des courses au centre commercial, une fois sur le parking je suis restée un long moment dans la voiture à me dire j'y vais, j'y vais pas et puis je me suis décidée, j'ai pris un caddie et je suis entrée dans le centre commercial. J'avais l'impression que tout le monde me regardait et je sentais mes joues rougir et en même temps une folle excitation me gagnait, dans le magasin j'ai fait quelques courses et n'y pouvant plus et prétextant l'essayage d'une jupe je me suis engouffrée dans une cabine d'essayage, j'ai ôtée mon manteau et j'ai pu constater que ma chatte etait trempée de mouille, je suis restée un long moment dans la cabine d'essayage, nue et debout me caressant doucement le clito, je ne me suis pas faite jouir, j'ai remis mon manteau et suis sortie sous le regard de la fille qui garde les cabines, je suis allée ensuite au rayon animaux pour acheter un martinet et un collier de chien avec sa laisse car j'avais décidée de me punir pour ce que je venais de faire, je suis aussi passée par le rayon des légumes et j'ai pris deux concombres pas trop gros, j'ai terminée mes courses rapidement excitée à l'idée d'utiliser ces nouveaux accessoires.
Une fois de retour chez moi j'ai fermée mes volets puis j'ai vite rangée mes courses là je me suis mise nue et ai imaginée qu'un homme m'avait surprise au centre commercial et ramenée chez moi pour me punir. J'ai enfilée le collier de chien, j'y ai accrochée la laisse et me suis mise à quatre pattes pour faire le tour de l'appartement et me fouettant le cul avec le martinet, je me suis ensuite violée avec un des concombre et je me suis enculée avec l'autre, après les avoir coupés en deux j'ai enfilée une culotte pour qu'ils restent en place et j'ai reprise ma punition en me fouettant comme une folle sur tout le corps d'une main et de l'autre me branlant le clito . Ensuite j'ai remis mon manteau et je suis sortie comme ça avec les deux concombres jusqu'à ma voiture prendre le reste des courses que j'avais laissés, j'avais du mal a marcher ainsi remplie, devant le hall de l'immeuble il y avait une dizaines de jeunes et a mon retour j'ai entendu l'un deux dire a ses copains. " Regarde la meuf elle a du se faire casser le cul " J'ai du devenir toute rouge de honte, l'ascenseur est arrivé et en me penchant pour ramasser mes sacs, le concombre qui remplissait ma chatte est tombé, j'ai l'ai vite ramassé et suis entrée dans l'ascenseur, une fois chez moi je l'ai rincé et remis en place, je me suis fouettée encore en me masturbant jusqu'à l'orgasme qui a été terrible. J'espère que les jeunes n'ont pas vu tombé le concombre mais a chaque fois que je passe et qu'ils sont là j'entends des chuchotements dans mon dos. Voilà le recit de ma journee et si vous voulez que je fasse quelque chose dans la journée dans le genre de ce que je vous ai racontée je serais ravie d'exécuter vos ordres.

Auteur:Mireille

logo