La fessée, le rite du plaisir

Pour mon mari comme pour moi, la fessée fait partie du rite du plaisir ; un plaisir élaboré, partage.

Il n'y a pas de recette de bonne ou mauvaise fessée, bien sur, on apprend à les donner ou a les recevoir, au fur et a mesure de la répétition des séances mais le résultat n'est jamais prévisible totalement ..

Des fois, une bonne séance amène au plaisir et d'autre fois, elle peut laisser sur sa faim ou n'être que le prélude a l'amour anal. Il y a une chose que nous adorons faire : nous donner chacun a tour de rôle une bonne et longue fessée, assortie d'une branlette qui, elle aussi, sache faire durer notre plaisir ..

Pour ce genre de pratiques, le résultat est semblable, mais il y a entre nous une petite différence au niveau de la position adoptée.. Mon époux préfère être courbé pour recevoir la punition, il peut de cette façon la, caresser sa queue a son rythme ; moi, ma position préférée est aussi la plus passive : je m'allonge sur le ventre, j'ouvre bien les cuisses et je ramène ma main sous mon ventre, a hauteur de

Ma chatte.je manipule mon clito, avec mon ventre écrase sous les secousses que la main de mon fesseur imprime à tout le bas de mon corps. Je suis très excitée par le laissez -allez de tout mon corps et la main qui s'abat sur mes fesses et les aplatit sous une brûlure intense qui me donne encore plus envie de caresser l'entrée de ma vulve ouverte ..

Nous nous connaissons très bien tous les deux et mon mari reconnaît à la rougeur de mes lobes et au bâillement de mon anus, le moment ou il va pouvoir marteler ma croupe et ou j'atteindrai mon plaisir..

La dernière fessée, ce n'est pas pour moi, mais lui qui la reçoit, et je me suis un peu vengée du dernier -martyr- que mes fesses avaient subies -- je lui ai fait prendre sa pose préférée, mais cette fois ci, devant une glace, pour qu'un peu d'humiliation se mêle à cette fessée que je me promettais de lui rendre inoubliable .. Je crois qu'elle l'a été, je l'ai vu à son visage, quand tout a été fini. Il était un peu fatigue ce jour la, et il n'a pas fait très attention a tous mes petits préparatifs : glace..etc

Je le voyais très bien dans la glace, avec son ventre plat, ses fesses bombées et sa queue flasque et longue qui pendouillait entre ses cuisses.. Je lui ai donne au début de bonnes paires de claques et j'ai vu sa tige se redresser un peu trop .. Au milieu de la punition elle était à la verticale, congestionnée mais pas encore arrivée à son état final.. je me suis emportée sur ses lobes , je les ai meurtris , violentés , tatoués avec mes mains ; passant de l'un a l'autre , sans lui donner une seconde .. .... Il se tenait agrippe à la couette et ne songeait même plus a caresser son gland . Sa queue est devenue énorme et elle s'est mise à hoqueter en expulsant son sperme.

Auteur:inconnu