Corse cuisante

-&-

1990, de retour en Corse, j'ai donc 12 ans. Je fis la connaissance de mon
cousin Alexis, mari de ma cousine Val. Je ressentais une réelle complicité avec lui.
Il me faisait rire, mais un jour je n'ai pas du tout ri.

Comme d'habitude, je m'échappais à la plage sans que personne ne le sache.
Mais Alexis qui connaissait mon humour croyait que je lui faisais une farce,
mais quand il vit que je revenais pas il s'est mis à ma recherche, car Sté
lui avait dit qu'il fallait que je sois prête à 12 h quand il reviendrai pour
déjeuner.

A 12 h, Sté arriva et Alex lui raconta ma fugue. Sté était furax et il a mis une
Bonne heure pour me retrouver, car j'étais chez Laura, la fille d'à côté.
Il fit semblant d'être gentil chez les voisins, mais arrivé à la maison, vous ne
pouvez pas vous imaginez ce que j'ai reçu.
Pour commencer dès je fus rentré, Alexis m'empoigna et mis son bras autour de
ma taille, puis m'administre une vingtaine de fessées sur mon maillot de bain une
pièce.

Sté lui dit de me lâcher, mais à peine Alex m'eut -il laché que Sté se saisit
de ma règle en plastique qui etait posée sur la table de la cuisine.
Il me dit de m'allonger sur cette table à plat ventre de façon à ce que mon
postérieur soit tendu pour recevoir la pluie de coup de règles. A environ une
quinzaine de coups il s'arrête, puis Alexis prend le relais et me donne 25 coups
supplémentaires, ce qui revient à 60 coups je peux vous affirmer que rien de me reculotter
m'arrache un gros "aie", mais je ne pus plus m'asseoir pendant au mois 4 jour
et dormir fallait pas y compter.

Voilà mes deux bourreaux etaient satisfaits de la déculottée qu'il m'avait administré.

C'est pas pour cela que je fais la tête à mes cousins aujourd'hui.

Je l'avais sans doute méritée mais pas aussi intense et douloureuse.

Auteur:Inconnu