Rosi (2)

Chapitre 2

Je t´écris cette lettre car si je ne le fais pas, mon mari a dit que j´aurai droit à une nouvelle et sévère fessée, pour l´éviter je ferait de mon mieux et dans tout les détails, comment s´est passer notre week-end. Vendredi soir après avoir fait la vaisselle du dîner, je voulus tout juste m´installer devant la télé, mon mari étant à l´ordinateur en lisant son courrier lorsqu´il m´appela, j´y suis allée, puis mon mari me montra ton Mail. En le lisant j´ai serré mes fesses en disant sans y penser" oh le p'tit salaud" mon mari en entendant cela me dit " aller je te veux tout de suite en position" je me mis donc a genoux dans le fauteuil, le cul exposé, mon mari parti dans la salle à manger chercher notre martinet. Il revient avec le martinet et une canne anglaise. Il vient vers moi et me dit tu auras tes 10 coups de martinet de Claude et en plus 5 coups de canne pour le mot SALAUD.

Et vlan je reçus le premier coup avec le martinet, mon mari frappant assez fort, ce qui me fit faire un bond en avant me marquant mon cul de plusieurs striures et le scénario continua jusqu´à ce que j´ai reçu mes 10 coups. Avec un cul strié,rouge, et douloureux je voulus me lever, mais mon mari me dit : reste comme tu es. Je vis qu´il enleva son pantalon et son slip en me montrant sa queue qui était toute raide, puis il me l´enfonça dans ma chatte en me malaxant les fesses, ce qui me fit bouger à cause de la douleur. Après 20 mn de baisage, mon mari eu son orgasme et me lâcha son jus dans ma conasse. Une fois apaisé, il sort sa bite de ma chatte et me dit de la nettoyer avec ma bouche. Bon maintenant tu as encore droit à tes cinq coups de canne. Et vlan, vlan, je reçus la canne qui me faisait très mal.

Une fois les coups reçus ayant les larmes aux yeux le feu au cul, mon mari me dit : maintenant tu peux te lever. Je quittais la pièce sans dire un mot me dirigeant vers la salle de bain après avoir fait ma toilette. Je me suis couchée car mon cul me faisait très mal. Ne pouvant me coucher sur le dos je me mis donc a plat ventre en me massant mes fesses je pus sentir les renflures des stries. Mon mari me rejoint vers minuit comme je ne pouvait pas m´endormir à cause de la douleur ayant les yeux ouverts, mon mari se coucha à mes cotés en passant une main sur mes fesses ce qui m´a fait faire un petit bond, mais cette caresse ne resta pas sur mes fesses, car il se dirigea entre mes cuisses et insinua un puis deux doigts dans ma chatte en me disant mais ta conasse est encore pleine de mon jus (en effet, j´avais trop mal donc j´avais juste brosser mes dents et passer un peu d´eau sur mon visage) lui s´amusant toujours avec ma chatte, la seconde main jouait avec sa bite.

Faisant des va et viens dans ma chatte, puis il pris le reste de son jus que j´avais eu auparavant pour me l´enduire sur le trou du cul et ce qui devait arriver arriva : il se coucha sur moi et avec sa bite qui étais devenu raide, il m´encula sans dire un mot. Pendant que mon mari me laboura le cul, je passais une main vers ma clitoris en me masturbant jusqu´a l´orgasme que j´ai eu quand je sentis le foutre de mon mari dans mes entrailles . Demain tu auras la suite.

Auteur:Inconnu