Comment donner une fessée

RECETTE pour une bonne fessée

Le sujet doit en premier lieu être mis à nu puis correctement baigné ou douché. Chaque parties de son corps devront être soigneusement savonnées et rincées abondamment à l'eau trés chaude. Il doit être ensuite vigoureusement séché avec une serviette éponge. Un gant de crin pourra être utilisé pour parfaire la préparation . Il est alors indispensable de rhabiller le futur fessé pour qu'il puisse être mieux déculotté. Le déculottage, élément essentiel de la préparation psychologique, doit être effectué progressivement et avec beaucoup d'attention. On préférera une position classique, le sujet couché en travers des genoux, fesses hautes bien exposées, les jambes légèrement écartées et fléchies bien en appui pour que la fesse reste tendre, élastique et non tendue.   La FESSÉE peut alors commencer, copieuse mais progressive, alternée mais soutenue, rythmée et sonore. Les premières claques doivent êtres appliquée bien au milieu et petit à petit sur la périphérie des globes, tout en revenant régulièrement à l'épicentre du fessier. la Fessée doit provoquer une totale abdication des sens, elle doit être totalement acceptée par le sujet qui aura dépassé le stade "douleur" lié à l'inévitable résistance psychologique qu'il y oppose dans les débuts, et atteint le stade "plaisir" provoqué par une soudaine acceptation profonde de l’évènement "fessée". On veillera à poursuivre la fessée jusqu'à obtention d'un beau rouge foncé, dégradé uniformément du centre à la périphérie des globes.   A ce stade, le sujet devra de nouveau être mis à nu en totalité. son postérieur maintenant rayonnant pourra être talqué ou refroidi à l'aide d'un lait corporel pour bébé.   On peut alors pour finaliser reprendre la fessée mais avec modération, le sujet étant mis en position pour être simultanément correctement branlé, on veillera néanmoins à retarder autant que possible le seuil de son plaisir,en alternant intensité des caresses et force de la fessée. Le plaisir culminant sera fêté à l'apothéose de la séance, par un redoublement de claques sonores appliquées bien au centre du fessier.   Pour la plus grande joie du fessé et du fesseur. Les rôles sont ensuite inversé...si le fessé peut s'assoir pour devenir fesseur.

Auteur:huit.rouge